Passion-Asia

Votre forum de graphisme sur l'Asie
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Blog yuna52Blog yuna52  

Partagez | 
 

 Ong-Bak 2 : la naissance du dragon

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Ong-Bak 2 : la naissance du dragon   Dim 12 Juil - 20:11

Bande Annonce de Ong-Bak 2, la naissance du dragon



Voyez ici la bande-annonce française de Ong-Bak 2, la naissance du dragon, de et avec Tony Jaa.

Scéanrio : Thaïlande, XVème siècle. Prisonnier de marchands d'esclaves qui comptent se débarrasser de lui en le livrant aux crocodiles, le jeune Tien est sauvé par le mystérieux Chernang, commandant des bandits de Garuda. Sous son aile, l'enfant va bientôt apprendre à maîtriser une multitude d'arts martiaux, les techniques guerrières et le maniement de nombreuses armes blanches. Désormais adulte, Tien passe avec brio les épreuves faisant de lui un combattant accompli, et devient l'un des membres les plus respectés des Garuda. Mais le jeune homme est animé depuis son enfance par un sombre désir de vengeance que rien ne pourra arrêter. Sa cible : le terrible seigneur Rajasena, responsable de ses malheurs passés, et qu'il ne pourra atteindre qu'une fois ses redoutables lieutenants vaincus...

Sortie le 22 juillet.



Source : Cinéma-France
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ong-Bak 2 : la naissance du dragon   Sam 18 Juil - 16:13

Photos et informations sur Ong-Bak 2

Ong Bak a fait découvrir au monde entier le Muai Thaï plus que ne pourra jamais faire tous les KickBoxers Vandammiens du monde. Pour une fois, un acteur réunissant la classe de Bruce Lee et l’agilité de Jackie Chan déchire l’écran dans un coup de genou ravageur. Le Monde mémorise tout le de suite le nom de Tony Jaa ! Non seulement il était capable de prouesses à l’écran, mais l’acteur se permet de le réitérer devant le public avant la projection d’un film. J’ai eu la chance de passer une demi-journée avec Tony Jaa dans un « Photocall » (il y a 3 ans et plus), et je peux vous dire que l’homme fait réellement ce que vous voyez à l’écran. Sa générosité à l’écran se transmet à travers sa poignée de main.



Ong Bak a réveillé les films d’arts martiaux. Un nouveau héros est né. Et puis le second film de l’acteur thaï malgré les mêmes prouesses a lassé son monde. Il n’y a pas à dire, Tony Jaa n’a pas ce charisme extraordinaire qui transporte un long métrage rien qu’en se posant devant la caméra. Si Tony Jaa est mal dirigé, il peut décevoir. Ce que l’acteur a compris. Pour Ong Bak 2, il a décidé de co-réaliser le long métrage avec son maître Pana Rittirai. Nous attendons donc davantage d’Ong Bak 2 ! Avec beaucoup de retard et un budget qui flambe, Ong Bak 2 a failli ne jamais voir le jour. Tony Jaa a dû publiquement s’expliquer en pleurant. On ne pouvait faire autrement au pays du mélodrame. Et encore, c’est une conception "occidentale", là-bas, c’est vécu comme un drame.



Ong Bak 2 est déjà disponible en DVD à l’heure où je vous parle et c’est dommage car sa sortie en salle peut être largement compromise. En effet, les fichiers pirates du film - les fameux fichiers torrents - pullulent déjà sur le net. La bande annonce d’Ong Bak 2 nous ouvre l’appétit avec des images de combats titanesques dans un décor des plus lugubres. Ce sera un film de capes est d’épées que d’aucun annonce déjà comme un 300 asiatique. Qu’en est-il réellement ?



Ce qui est franchement agréable avec Tony Jaa, c’est qu’il ne nous fait pas uniquement une démonstration du Muai Thai Boran (traditionnel) comme il sait si bien le faire, mais il va explorer le Kung Fu, le Kendo et autres techniques martiales du monde asiatique. Cette confrontation de techniques diverses nous renvoie à l’âge d’or des arts martiaux du cinéma asiatiques où chaque style possédait ses adeptes. Toute cette débauche d’arts de combat (multitude de styles brassée) et de décors ne rencontre malheureusement pas un scénario aussi riche. Même si ce récit de fils de général est peut-être son histoire la plus dense depuis que l’acteur fait du cinéma, cela n’emporte pas notre adhésion, et ce, malgré son implication totale dans son rôle. Notons que pour une fois que Tony Jaa se montre tout de même convaincant.



Ong Bak 2 mérite plus que L’honneur du dragon d’avoir une sortie en France. Toutefois, on ne peut s’empêcher de regretter le fait que Tony Jaa tenait peut être le film qui pourrait lui donner une autre stature que celui d’être un sous Jackie/Bruce thaï. Regrettons aussi que la débauche de sabres dégainés dans un univers d’acier n’engendre que trop de peu sang. Oui par moment, on a l’impression d’être dans un film américain où il faut jouer du « politiquement correct". Enfin, la fin (si je puis répéter) trop rapide du film s’explique peut-être dans le dépassement du budget mettant à mal les finances de la Star. Espérons que le nouveau nom qu’il s’est donné "Thatchakorn Yeerum" (soit le grand inventeur) lui attirera une meilleure chance à l’avenir.